Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Frédéric Mitterrand a lancé l'Année Chopin 2010 en France, célébration du bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin, en présence de son homologue Polonais Bogdan Zdrojewski, ministre de la Culture et du Patrimoine national

 

 

 

 

Maison natale Chopin

                                              Maison où naquit Frédéric Chopin en Pologne

 

Fryderyk Franciszek Chopin (il adoptera les prénoms francisés Frédéric-François lorsqu'il quittera définitivement la Pologne pour Paris), est né à Zelazowa Wola, près de Varsovie, le 1er mars 1810 (les registres paroissiaux mentionnent cependant la date du 22 février ).


Son père, Nicolas Chopin, Français, quitte la France pour la Pologne en 1787 et épouse Justyna Krzyzanowska, dame d’honneur de la comtesse Skarbek, en 1806. Frédéric est le second de quatre enfants ; ses trois sœurs sont prénommées Ludwika, Izabella et Emilia (qui disparaîtra à l’âge de quatorze ans).


C’est d'abord sa mère qui lui apprend le piano. Il se révèle alors un musicien prodige en composant sa première œuvre à sept ans puis en jouant pour la première fois en public alors qu'il est âgé de huit ans.

 
Il entre au lycée de Varsovie (où son père est professeur) et tout en continuant ses études, il travaille le piano, puis entre au conservatoire jusqu'en 1829.


Après s'être familiarisé avec la musique populaire polonaise (en passant ses vacances dans différentes régions rurales de Pologne), Chopin entreprend  un long voyage en Europe, afin de se familiariser plus profondément avec la vie musicale européenne.


Il s'installe d'abord à Vienne en Autriche où il vivra 8 mois.C'est pendant cette période qu'a lieu l'insurrection de Varsovie accompagnée de la répression sanglante de l'armée Russe. 

Chopin profondément patriote, fut très affecté par cet événement qui a certainement inspiré son imagination créatrice.


C'est avec un passeport pour Londres que Chopin arrive en France en 1831. Il y séjournera jusqu’à sa mort.

À Paris, il fait la connaissance de compatriotes polonais (exilés suite à la défaite polonaise) et découvre l'intense activité culturelle et musicale.

Sa réputation de virtuose lui permettent très rapidement de devenir le professeur le plus recherché dans les milieux aristocratiques parisiens. 

il se lie d'amitié avec d'autres grands artistes tels Delacroix, Berlioz ou Liszt. Ce dernier restera comme Schumann un très grand admirateur et un fervent défenseur de ses compositions.

Il y sera aussi très vite reconnu comme un artiste d’exception.

Pendant ces années, le compositeur publie des chefs d'œuvres qui contribuent à lui assurer sa grande notoriété.

 Berlioz le décrit comme « un talent d’une toute autre nature » et Liszt dira qu’il fallait rechercher en lui « l’essence de la virtuosité ».


Célèbre et adulé, Chopin préfèrera cependant les salons et les réunions intimes à la lumière des salles de concerts parisiennes. C’est là qu’il peut y apprécier vraiment la compagnie de ses amis les plus proches, émigrés polonais ou artistes romantiques.

 


Il refusera des invitations auprès de l'ambassade russe en faisant savoir que, malgré son départ avant l'insurrection, il est à Paris en tant qu'émigré politique et non en tant que sujet loyal du tsar. 

Ce choix lui interdit de rentrer dans sa Pologne natale qu'il aime tant.

 


De 1838 à 1847, il est le compagnon de l'écrivain George Sand ( pseudonyme d'Aurore Dupin).

Ils mènent ensemble une vie mondaine, nourris d'admirations réciproques. 

Après un séjour hivernal au monastère de Valldemossa (Majorque) la santé de Chopin, qui était tuberculeux, se dégrade considérablement.

De retour en France, Chopin retrouve une meilleure santé en séjournant souvent à Nohant, la magnifique résidence de campagne de George Sand. Ce sera une période heureuse pour le pianiste qui y composera quelques unes de ses plus belles œuvres : la Polonaise Héroïque , la 4e Ballade, la Barcarolle, les dernières Valses … 


Particulièrement affaibli après sa rupture douloureuse avec George Sand, il fait néanmoins une dernière tournée en Angleterre et en Écosse.              

Epuisé, physiquement et moralement, il rentre à Paris, très malade, et décède quelques mois plus tard, le 17 octobre 1849, au 12 place Vendôme, des suites de sa maladie pulmonaire, à l'âge de 39 ans. 


« Il repose désormais au cimetière du Père-Lachaise, tandis que son cœur est conservé à l'église Sainte-Croix de Varsovie. Symbole de cette double appartenance qui lui a donné cette fécondité supérieure », a souligné le ministre de la Culture et de la Communication lors de la présentation à la presse de l'année Chopin 2010. 


 (Selon ses dernières volontés, sa sœur Ludwika qui était venue de Pologne juste avant qu'il ne meure, ramena à Varsovie son cœur qui se trouve actuellement dans un cénotaphe de l'église Sainte-Croix.)

 


chopin 2

    Frédéric Chopin peint  par Delacroix              

 

 



Le piano de Chopin / Le piano de Szymanowski


Le piano de Chopin fut détruit par les soldats du tsar le 19 septembre 1863 en guise de représailles après l'attentat contre le gouverneur russe de la Pologne.


Camille Norwid poète polonais bouleversé par cet acte écrit le poème « le piano de Chopin » en souvenir de celui qui fut son ami et en qui s’incarnait l’âme polonaise.


A la fin de l'automne 1917, après que les Szymanowski eurent quitté leur Tymoszowka natale en Ukraine, la populace en furie brûla leur manoir puis jeta le piano du compositeur dans l'étang.


Troublé par cette curieuse répétition de l’Histoire, le poète Krzysztof Jezewski compose« Le Piano de Szymanowski » en écho au poème de Norwid.Ce spectacle met en parallèle les deux textes poétiques qu’il mêle à la peinture polonaise et à la musique des deux grands compositeurs. Il évoque ainsi l’Histoire tragique de la Pologne qui a survécu à son anéantissement grâce à sa Culture - Culture qui prend ses racines dans son peuple.


Autre coïncidence de l’Histoire :

Ce pays rayé de la carte par Catherine la Grande renaîtra sous l’action d’un autre pianiste et compositeur: Ignacy Jan Paderewski qui représentera sa nation au traité de Versailles en 1919 et signera la renaissance de la Pologne comme état libre et indépendant dont il devint le Premier Ministre.


                                      Jezewski                                   Norwid

                                     Krzysztof Jezewski                                 Norwid.


Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : CLUB FRANCO / POLONAIS de LOUVIERS / VAL de REUIL-
  • CLUB    FRANCO / POLONAIS  de  LOUVIERS / VAL de REUIL-
  • : CLUB CULTUREL FRANCO-POLONAIS
  • Contact

CONTACT

email_ecrit013.gif

Le site du club

- Visitez le site du club -

(pour y accéder, cliquez sur l'image)

intro site 8 ind D