Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

PROJET DU CLUB JOSEPH CONRAD K.

au sein de LA FACTORIE (Maison de poésie de Normandie)

 

INITIATION AU CINEMA POLONAIS

 

Nicolas Geneix, agrégé de lettres au lycée Les Fontenelles, doctorant et chargé de l’enseignement théorique du cinéma en classe de Terminale au lycée Léopold Sédar Senghor d’Evreux, accepte très volontiers de nous initier au cinéma polonais. Nous l’en remercions chaleureusement.

 

Pour l’instant,  nous abandonnons, le projet de ciné-club car les frais de fonctionnement en sont trop élevés pour une association  de notre taille : prix des DVD beaucoup plus important, déclarations  obligatoires etc…

 

Cette année nous nous limiterons à créer une bibliothèque de prêt de films, une DVDthèque.

 

Nous espérons que Jean-Claude Bourbault acceptera de programmer  1 ou 2 films de la liste ci-dessous en fin d’année scolaire, de préférence les deux derniers.

-----------

 

N’étant pas un ciné-club,  nous ne sommes autorisés qu’à projeter des extraits commentés de films. C’est ainsi que  fin novembre Nicolas G. nous présentera les 3 premiers films de la liste,  en  choisissant des passages significatifs. Et au cours des 3 mois suivants, nous les ferons circuler pour que chacun puisse les voir chez lui.

En février, discussions rétrospectives sur les films vus, comparaisons proposées avec d’autres, pour contextualiser ces productions artistiques réalisées en Pologne et introduction au suivant, de Munk.

Si cette initiative  plaît nous pourrons ainsi bénéficier d’une nouvelle présentation en fin février puis en fin avril. Fin juin, chacun  aura vu chez soi au moins les 6 films programmés ci-dessous et un nombre significatif d’extraits d’autres œuvres. Nous ferons alors le point.

 

Propositions en vue d’une DVDthèque « en polonais vostfr »      

On trouvera ici des propositions de films, intérêts culturels explicités et prix chiffrés (base considérée : achat de particulier, et non pour diffusion publique).

Au premier de chaque mois (1er novembre, 1er décembre etc.) un document d’accompagnement au format word/pdf sera distribué aux membres du club, un « 4-pages » qui s’efforcera de présenter le film, de le contextualiser, d’en présenter auteurs et thématiques principales, bref, de donner envie de voir quelques « Aspects du cinéma polonais », dans l’esprit et selon l’adage de Patrick Brion dans son Cinéma de minuit sur la troisième chaîne. Il s’agit de proposer des films accessibles et de grande qualité, souvent célèbres.    

Deux propositions de « Aspects du cinéma polonais : cendres et étincelles » : il s’agit ici de découvrir un monde disparu, comme autant de traits culturels qui furent et firent aussi l’histoire polonaise. De cinéastes juifs assimilés à des films signés par des cinéastes rendant hommage à la Yiddishkeit, tous les degrés de participation à la construction d’une culture nationale sont envisageables via ce medium privilégié qu’est le cinéma, art populaire et riche de ses collaborations et inspirations. Comment les films polonais représentent-ils, quand ils ne s’en nourrissent pas, ces hommes, ces femmes et ces signes culturels d’une minorité bien présente en « Po-lin », phrase « jeu de mots » qui en hébreu signifie « réside donc ici » ?   

Impossible pour l’instant de mettre la main sur un film pourtant célèbre comme Les Chevaliers teutoniques autrement que sous-titré en anglais, ou sur le Décalogue 8 de la même façon. Samson demeure quasi inaccessible, et l’on attend une réédition de La Terre de la Grande promesse. C’est dommage, mais Malavida nous permet d’avoir accès à un certain nombre d’œuvres classiques qui ouvrent bien l’horizon déjà.

On a donc essayé, un peu à la manière de Martin Scorsese (« Scorsese Presents: Masterpieces of Polish Cinema", New York, 2014), dans un premier temps de jouer la carte « patrimoine classique ». Ce qui ne veut pas dire banal, loin s’en faut : presque tous les films de cette liste sont des œuvres majeures. Ida est volontairement « omis » (hors les propos sur « Signes de judéité »), car il est aussi récent que « connu » - mais pas si unique qu’on pourrait le penser. Ce film aussi beau qu’important s’inscrit dans une plus vaste production qui, dès les années 1930 a donné à voir le(s) monde(s) juif(s) polonais, de la sympathie d’un Wajda aux plus méconnues réalisations en yiddish, équivalents filmiques des romans célèbres et célébrés de Isaac B. Singer, Prix Nobel de littérature dans la voïvodie de Mazovie.  

Plus tard, des aspects moins connus mais très intéressants (la Science-fiction polonaise, le documentaire, l’Ecole de Lodz…) pourraient faire l’objet d’une plus grande attention également.

Projet du Club. INITIATION AU CINEMA POLONAIS

[1] Il s’avère par exemple que le Décalogue de Kieslowski (10 films de 52 min.) est difficile à se procurer, hormis le n° 5, célèbre. Mais monter des extraits du n° 8 (question juive post-guerre) me serait aisé. Idem pour l’important film Samson de Wajda, qui ferait écho à Kanal vu dès novembre.

Partager cette page

Repost 0
club franco-polonais joseph conrad

Présentation

  • : CLUB FRANCO / POLONAIS de LOUVIERS / VAL de REUIL-
  • CLUB    FRANCO / POLONAIS  de  LOUVIERS / VAL de REUIL-
  • : CLUB CULTUREL FRANCO-POLONAIS
  • Contact

CONTACT

email_ecrit013.gif

Le site du club

- Visitez le site du club -

(pour y accéder, cliquez sur l'image)

intro site 8 ind D